Pour tout savoir sur de diabète de type 2

Prouesses de la chirurgie et de la biologie

Pour tout savoir.

 

Cette histoire d'un soldat américain blessé par trois balles à l'abdomen, le 21 novembre 2009, est exemplaire et mérite d'être conté.

 

Il est opéré d'urgence par un chirurgien qui constate, entre autres lésions, que le pancréas est endommagé et décide d'en faire l'ablation totale. Mais ce tissu pancréatique est aussitôt irrigué sous solution de conservation, mis dans la glace et envoyé à l'université de Miami où des biologistes spécialisés isolent l'équivalent de 221 250 îlots de Langerhans qui sont renvoyés, dans les 24 heures, au chirurgien. Celui-ci les injectent alors dans la veine porte du patient afin qu'ils s'implantent dans le foie (la veine porte est une grosse veine qui draine le sang en provenance du système digestif vers le foie).

 

Le sujet, après l'intervention, n'avait plus de pancréas. Il ne fabriquait donc plus d'Insuline et nécessitait des injections  de cette hormone. Grâce à cette réimplantation de ses propres îlots de Langerhans dans son foie, au 24 ème jour, le traitement par Insuline a pu être arrêté.

Rapporté dans New England Journal of Medecine du 22 avril 2010.

 

Commentaires du Dr Gérard Pacaud.

 

Ce n'est pas la première fois que la transplantation d'îlots autologues (provenant du sujet lui-même) est pratiquée avec succès, notamment suite à l'ablation d'un pancréas atteint de pancréatite chronique. Ce cas est une confirmation de la faisabilité de la technique et de la  tolérance du foie vis à vis de ces "intrus".

Des essais de transplantations d'îlots en provenance d'un sujet étranger (donc génétiquement différent) n'ont eu que des succés limités dans le temps du fait de la réaction de l'organisme qui a tendance à rejeter cette greffe étrangère.

 

Certains chercheurs tentent aujourd'hui de fabriquer des îlots à partir de Cellules souches avec l'idée d'en réimplanter un nombre suffisant pour compenser ceux qui sont détruits ou non fonctionnels. Cette solution qui n'est pas encore opérationnelle, conviendrait mieux au diabète 1 qu'au diabète 2.

 

Dérnière modification le 23/07/2013 à 14:30:49

Il y a certainement un avenir dans l'utilisation de cellules souches pour "fabriquer" des cellules b .