Pour tout savoir sur de diabète de type 2

S'adapter progressivement

Nos ancêtres ne faisaient pas 3 repas par jour !!

L'indispensable.

 

Régimes et gourous.

 

La littérature est d'une abondance et d'une diversité incomparable sur le thème des régimes, du rythme des repas, des aliments à choisir en fonction des heures...voire des groupes sanguins ! Chaque auteur joue au savant et surtout au gourou et prend des positions d'autant plus tranchées qu'elles ne sont jamais confortées par des preuves scientifiques.

 

La dernière sottise à la mode consiste à proclamer que la relation que l'homme entretient avec la nourriture est une forme d'addiction c'est à dire une forme d'accoutumance induite par la prise d'alimentation elle-même comme dans le cas d'une drogue !

 

S'il est certain qu'il existe des cas de relation à la nourriture qui relève de la psychiatrie, il faut cependant dire avec force que, pour tous les êtres vivants, la fonction de nutrition est essentielle et dépend de leur structure et de leur type de fonctionnement. Un être vivant doit  impérativement s'alimenter  pour survivre. D'ailleurs, la privation totale de nourriture conduit inéluctablement à la mort. Cependant, on peut dire que les mécanismes biologiques qui nous poussent à manger pour simplement survivre ont peut-être des points communs avec l'addiction. Leur connaissance intime pourrait alors permettre de contrôler l'obésité et le siabètes de type 2.

 

Des règles simples mais pas facile à appliquer.

 

Cette fonction essentielle est tellement forte en nous que le spectre du manque de nourriture est sans doute une des craintes les plus violentes pour tous les êtres vivants. Il y a beaucoup encore à chercher et à trouver pour aider tous les humains et singulièrement les diabétiques 2 à maitriser leur pulsions de faim et d'alimentation.

De plus, au cours des siècles, au cours de l'évolution, cette pulsion a conduit à la sélection des sujets les plus aptes à résister au manque...ce qui aujourd'hui n'est sans doute plus un avantage. (Cf." Le gène d'épargne").

 

Pourtant un certains nombre de règles simples qui allient le bon sens et les meilleures connaissances de la nutrition permettent toujours d'obtenir d'excellents résultats... à condition de respecter les rythmes biologiques.

 

Un proverbe pour le diabétique.

 

La sagesse populaire fournit souvent des proverbes et autres dictons qui correspondent à des observations séculaires de bon sens. Celles-ci sont parfois vérifiées par la science contemporaine.

 

Concernant le rythme des repas le proverbe le plus adapté à la santé humaine en général et singulièrement au diabète 2 est le suivant :

 

"Efforce-toi d'avoir le matin un repas de roi, à midi un repas de prince et le soir un repas de pauvre". En terme très concret il signifie :"Mange beaucoup le matin, normalement à midi, très peu le soir".

 

Ce rythme simple pour nos prises alimentaires correspond à une réalité physiologique de notre corps. En effet, c'est le matin que nos sécrétions digestives et hormonales sont les plus aptes à digérer un repas important qui vient à point nommé pour compenser le jeûne de toute une nuit. C'est aussi le moment où notre corps se lance dans l'activité intense de la journée (autrefois, nos lointains ancêtres partaient à la chasse à l'aube).Il a donc un pressant besoin d'apport énergétique.  Les aliments pris le midi permettent de prolonger l'actvité diurne. Le soir au contraire, notre organisme qui  cherche  le sommeil pour se reposer, a besoin de beaucoup moins de ressources énergétiques. Il faut ajouter qu'il est beaucoup plus facile de trouver un sommeil réparateur lrosqu'on a l'estomac léger.

 

L'avis du Dr Gérard Pacaud.

 

Depuis plus de 15 ans je respecte la règle proposée par ce proverbe et, de ce fait, je ne mange quasiment jamais le soir (sauf parfois une soupe). Cela m'a permis de perdre 15 kilos en 10 ans et de retrouver un équilibre glycémique bien meilleur ("Cf. Mon diabète, Dr Pacaud").

 

Je vous conseille donc de faire progressivement la même chose. Cela vous permettra également de rapprocher votre comportement alimentaire de ce qui est le meilleur pour vous et de tranquillement perdre du poids, sans hâte, tout en régulant votre équilibre glycémique.

 

Ce chapitre a été mis à jour en juillet 2013

Dérnière modification le 05/07/2013 à 08:45:04

il faut accorder plus d'importance au repas du matin qui doit comporter des protéines