Pour tout savoir sur de diabète de type 2

Le médecin généraliste : guide et confident.

Dialoguer avec son médecin est l'un des secret de la prise en charge du diabčte 2.

L'indispensable.

 

Le médecin traitant : un rôle capital.

 

Votre médecin généraliste doit être le chef d'orchestre de votre prise en charge. Il va vous expliquer votre maladie, il va vous indiquer toutes les mesures d'hygiènes urgentes, il vous conseillera en matière de nutrition et, quand le temps sera venu, il vous prescrira un traitement adapté et  vous orientera vers un spécialiste en cas de besoin. Avec vous, il est désormais le gestionnaire de votre diabète 2. C'est lui qui détient votre dossier complet. Il a donc une vue d'ensemble sur votre diabète 2 et sur son évolution.

 

Vous devez tout lui dire, lui signaler les moindres symptômes, attirer son attention sur un détail qui vous inquiète.

Pour cela il est bon que vous teniez un cahier dans lequel vous écrirez, chaque fois que vous pourrez, vos impressions sur les progrès accomplis et les résultats ressentis  mais aussi vos difficultés donc les questions que vous poserez lors de la prochaine consultation. Vous inscrirez aussi les chiffres de vos prises de poids et, si vous utilisez un glucomètre, les glycémies relevées selon les moments de la journée.

Je vous recommande comme fréquence de visites d'aller tous les 3 à 4 mois chez votre médecin généraliste.

 

L'avis du Dr Gérard Pacaud.

 

Vous devez savoir que la majorité des diabétiques 2 se sentent plutôt en bonne santé car ils n'ont pas de symptômes. Vous êtes dans ce cas là. Il est donc normal que vous manquiez de motivation pour appliquer votre traitement à la lettre. Vous faites des oublis concernant certains remèdes, vous commettez des écarts concernant certains aliments. Vous devez en parler à votre médecin.

 

Vous n'êtes pas un cas isolé. On évalue à 90% la proportion des diabétiques 2 qui ont du mal à suivre les prescriptions ! Votre médecin est là pour vous remotiver sans cesse, pour vous convaincre de l'intérêt d'un meilleur suivi, pour vous entraîner à vous intéresser à votre maladie afin de mieux la juguler.

 

La consultation.

 

Une consultation pour suivi du diabète est  inévitablement un peu longue.

Elle commencera par un interrogatoire précis qui reprendra les questions déjà évoquées la dernière fois pour mesurer les progrès accomplis. Les derniers résultats du laboratoire seront confrontés aux précédents notamment à la recherche d'un amélioration du chiffre de l'HbA1c.(Cf. "L'hémoglobine glyquée").

 

Elle implique aussi un examen physique complet avec prise de poids sur une balance standard, avec prise du tour de taille, avec prise de pression artérielle qui doit rester inférieure à 13/8, avec examen soigneux des pieds et du revêtement cutané dans son ensemble, à la recherche de la moindre perte de sensibilité et de la moindre lésion.

 

La conclusion doit faire le bilan comparatif  par rapport à la consultation précédente. L'objectif proposé a-t-il été atteint?

Si oui, il  faut  alors poursuivre en fixant par exemple une nouvelle perte de poids ou une nouvelle baisse de l'HbA1c.(Cf. "L'hémoglobine glyquée").

Si non, il faut tenter de comprendre pourquoi, de démasquer ce qui fait obstacle, d'élaborer de nouvelles stratégies plus adaptées moins exigeantes peut-être, plus progressives.

 

Avant qu'il ne vous raccompagne, n'oubliez pas de poser à votre médecin la question  que vous avez "oubliée" ou reléguée dans votre inconscient, par exemple concernant votre sexualité. Tous les praticiens savent fort bien que c'est sur le pas de la porte, au dernier moment de la consultation, que "sortent" ces questions difficiles ou intimes.

 

Cet article a été relu et complété en novembre 2017.

Dérnière modification le 17/11/2017 à 23:57:50
page suivante

faites de votre médecin un partenaire de votre santé

votre médecin généraliste est votre premier conseiller