Pour tout savoir sur de diabète de type 2

Remèdes actifs, assez récents mais au centre de polémiques.

Attention aux risques d'effets secondaires.

L'indispensable.

 

Les  glitazones encore appelées thiazolidinediones sont des produits obtenus par synthèse chimique dans l'industrie pharmaceutique.

 

 

Mode d'action.

 

Médicaments assez récents (une dizaine d'années d'utilisation) , les glitazones   ont un mode d'action original, novateur et qui a suscité de grands espoirs. Nous verrons qu'ils suscitent aussi de nombreuses inquiétudes (Cf."Les glitazones 2") ce qui a conduit à leur interdiction provisoire.

 

En effet, ils contribuent à améliorer la sensibilité des Cellules musculaires et graisseuses à l'Insuline. Ils améliorent ainsi la captation du Glucose. Mais surtout ils provoquent une redistribution des graisses en augmentant la graisse sous-cutanée et en diminuant la graisse viscérale et celle stockée dans le foie et les Cellules musculaires. Ce résultat est particulièrement intéressant puisque la graisse viscérale apparaît aujourd'hui comme fortement responsable du déclenchement et de l'entretien du diabète 2. Enfin la rosiglitazone a montré un effet protecteur sur la fonction sécrétrice de la Cellule β du pancréas.

 

Mode d'emploi.

 

Les deux molécules qui représentent de cette famille la rosiglitazone et la pioglitazone se prescrivaient à raison de 2 à 3 comprimés par jour. Cependant, en date du 23 septembre 2010, l'Agence Européenne du Médicament a décidé de suspendre l'autorisation de mise sur le marché de la rosiglitazone (cf. "glitazones 2"). De même pour la pioglitazone  qui a été retiré du marché le 9 juin 2011.

Les deux molécules qui constituent ce groupe de remède sont donc pour le moment en cours de réévaluation.

Votre médecin vous indiquera comment  remplacer ces remèdes si vous faisiez partie des centaines de milliers de diabétiques qui en receviez.

Pour avoir plus de détails sur les  glitazones, vous pouvez consulter la fiche "Les  glitazones 2".

 

Ce chapitre a été mis à jour en octobre 2017.

  

Dérnière modification le 20/10/2017 à 16:43:59

remèdes prometteurs mais remis en cause du fait de leurs effets secondaires