Pour tout savoir sur de diabète de type 2

Bannir les boissons à sucres ajoutés.

Sodas et boissons sucrées sont un fléau pour le diabétique 2.

Pour tout savoir.

 

Boissons sucrées et Glucose.

 

Tous les commerces a travers le monde proposent désormais une grande variété de boissons gazeuses ou non, contenant du sucre ajouté. Ce sucre est le plus souvent du sirop de Glucose, notamment produit à partir du maïs. Il faut être vigilant car il n'est pas toujours facile de savoir si du sucre a été ajouté dans un jus de fruit malgré l'obligation qui est faite de le formuler expressément.

On peut ainsi lire sur l'étiquette d'une marque célèbre de sodas : contient 100 g de sucre par litre ! Cette formulation reste imprécise puisque la nature du sucre n'est pas précisée mais il s'agit vraisemblablement du Glucose. Quoi qu'il en soit le raisonnement qui suit pourrait convenir pour un autre sucre.

 

Les biochimistes et le Glucose.

 

Il est intéressant ici de rappeler ce que l'on sait sur le rôle du Glucose et sur son devenir lorsqu'il pénètre dans notre organisme.

 

Vous vous souvenez sûrement que le Glucose est le seul sucre que nos Cellules savent utiliser pour produire l'énergie nécessaire à leur vie. mais curieusement, ce Glucose ne se trouve que très rarement dans la nature à l'état libre. En revanche il se trouve très souvent sous forme liée en longues molécules appelées polymères. Il en est ainsi de l'amidon contenu dans de nombreux féculents et dans de nombreuses graines (Cf. "La famille des sucres"). Il en résulte que notre organisme, pour ses besoins en énergie,  doit transformer cet amidon en Glucose, opération qui se déroule au cours de la digestion. Cette activité prend du temps et ce n'est donc que de façon progressive, par petites quantités de molécules, que le Glucose parvient dans l'environnement des Cellules où l'Insuline l'aide à pénétrer en utilisant les transporteurs de leur membrane.

 

Que sa passe-t-il lorsque l'on boit un soda hypersucré? La situation est totalement différente. Un nombre énorme de molécules de Glucose arrive  brutalement dans le sang. Elles sont immédiatement distribuées dans l'environnement des Cellules dont les transporteurs sont très vite saturés. Compte tenu de la rapidité d'assimilation du Glucose pur et de la vitesse de distribution par les vaisseaux sanguins, l'opération se déroule en quelques minutes, 10 à 20 tout au plus.

Tout l'organisme est saturé en Glucose par ce véritable tsunami moléculaire. Pour le diabétique2, il s'agit d'une véritable catastrophe.

 

A vos calculettes.

 

Nous pouvons, pour nous convaincre, faire une évaluation chiffrée de ce qui se passe réellement.

Prenons une bouteille de soda de 500 cm3 (1/2litre) que nous nommerons "Superglucosé". Elle ressemble à toutes celles qui sont distribuées dans les magasins des sations service d'autoroute. Elle contient, c'est inscrit sur son étiquette, 50 grammes de Glucose.

 

Nous allons jouer de nouveau au petit chimiste.

 

Une molécule-gramme de Glucose pèse 180 grammes. Chaque molécule-gramme contient 6,02 x 1023 molécules de Glucose. Donc, 50 g. de Glucose contiennent : (50/180) x 6,02 x 1023 molécules de Glucose. Soit, en arrondissant : 1,6 x 1023 molécules de Glucose.

En clair : 160 000 milliards de milliards de molécules de Glucose.

 

Sachant que notre organisme est composé de 1014 Cellules (100 000 milliards de Cellules), le nombre de molécules de Glucose disponibles pour chaque Cellule est : 1,6 x 1023 / 1014 = 1,6 x 109 .

En clair : 1,6 milliards de molécules pour chaque Cellule de notre corps !

 

Sachant que l'on peut évaluer à 10 000 le nombre de récepteurs-transporteurs du Glucose situés sur la membrane de chaque Cellule, on peut en conclure que chaque récepteur est sollicité par 1,6 x 109 / 104 molécules de Glucose.

 

En clair : 160 000 molécules de Glucose.

 

Vous avez bien lu : 160 000 molécules de Glucose sont affectées à chaque récepteur du Glucose. Il s'agit bien d'un tsunami moléculaire.

 

L'avis du Dr Gérard Pacaud.

 

Un tel calcul montre que la commercialisation de tous ces produits est une aberration. Elle est dénoncée, notamment aux Etats-Unis par tous les spécialistes de la nutrition qui avertissent depuis longtemps les autorités politiques en expliquant que ces boissons consommées sans modération dès le plus jeune âge, détraquent les métabolismes et font le lit de l'excès de poids, de la résistance à l'Insuline, du syndrome métabolique, de l'obésité, du diabète 2 et donc des maladies cardiovasculaires.

 

Le profil bas des fabriquants.

 

Les fabriquants eux-mêmes confrontés à l'évidence mais qui n'ont aucune envie de renoncer à leurs profits, cherchent à se refaire une virginité en mettant au point des versions "light" ou "zéro" de leurs produits qui ne contiennent pas de Glucose. Il contiennent en revanche de l'aspartame ou un autre édulcorant ce qui est peut-être pire.Nous venons de recevoir en mars 2013, les résultats d'une longue enquête qui montre que les personnes qui boivent 1,5 litre par semaine de ces boisssons ont un risque augmenté de 59% de faire un diabète de type 2. Le mécanisme est le suivant : l'absorption de ces boissons "light" augmente la rapidité d'assimilation des sucres contenus dans l'estomac et en même temps augmente la résistance à l'Insuline ! Conclusion : vous devez bannir ces boissons de votre quotidien !!

 

Espérons qu'un jour toutes ces boissons seront interdites par des politiciens enfin courageux. En attendant, nous  vous  conseillons de nouveau  vivement de ne pas en boire et  proposons aux parents d'éduquer les enfants dans ce sens.

 

Un grand débat national?

 

Je crois qu'il serait possible sur un sujet aussi crucial de susciter l'ouverture d'un grand débat au niveau national, au nom du principe de précaution (mais il est déjà bien tard) avec, comme objectif de ralentir la progression de l'obésité et du diabète 2 chez l'enfant et l'adulte jeune.

 

Un rappel pour finir.

 

Faut-il vraiment rappeler que la seule boisson indispensable à la vie est l'eau (et le lait maternel pour le nourrisson). Il ne faut consommer les autres boissons qu'avec circonspection et modération, et pourquoi pas avec plaisir après un choix judicieux.

 

Ce chapitre a été mis à jour en mars 2013.

Dérnière modification le 21/03/2013 à 17:54:30

les boissons sucrées : une catastrophe pour le diabétique 2