Pour tout savoir sur de diabète de type 2

La jungle des aliments industriels

Les industriels de l'alimentation pensent trop au profit, pas assez à l'homme.

L'indispensable.

 

Produits frais, produits" bruts", produits du marché.

 

Dans le chapitre précédent (Cf. "Manger moins, manger mieux ) j'ai essayé de vous donner quelques outils, de vous présenter les intervenants, les aliments, les nutriments, les micronutriments pour que vous puissiez progressivement comprendre et améliorer votre alimentation et  ainsi mieux réguler votre glycémie.

 

Il faut maintenant aborder la question de votre approvisionnement. Quel produit allez-vous acheter? La réponse est sans appel : vous devez acheter le plus possible de produits bruts, c'est à dire de produits non transformés ou peu transformés, des produits frais ou des produits congelés frais. Vous devez éviter le plus possible les produits de l'industrie alimentaire.

 

Retenez que trop d'ingrédients mélangés nuisent à la santé surtout quand ceux-ci sont d'origine chimique. Pour nous qui sommes diabétiques 2 et qui devons évaluer rapidement les nutriments contenus dans les aliments que nous allons manger, il importe, par exemple,de ne pas consommer les préparations qui contiennent  trop de sucres rapidement assimilables ou trop de sel très nuisibles à nos artères.

 

Une exemple simple : les haricots verts frais contiennent un peu de sel (chlorure de sodium), de 4 à 7 mg pour 100 g. selon les auteurs. Les mêmes haricots verts en conserve, contiennent de 300 à 700 mg pour 100 g. ! la raison en est simple : ces légumes sont mis en boite dans une saumure de sel pour les conserver.  Les haricots verts en conserve s'imprègnent donc de sel et nous en apporte 100 fois plus que les haricots verts frais. Cela est inacceptable et pourtant les pouvoirs publics ne font rien pour empêcher cette aberration.

 

Des chiffres inquiétants.

 

Concernant les différents types d'aliments  consommés par la population en France, les chiffres montrent que les produits industriels sont en augmentation continue, évidemment au détriments des aliments bruts :

 

1960 : 23% d'aliments bruts consommés

1980 : 12,6% d'aliments bruts consommés.

2001 : 9,5% d'aliments bruts consommés.

2009 : moins de 7% d'aliments bruts consommés.

 

Cette décroissance est inquiétante car elle objective la mainmise des groupes industriels sur notre alimentation par les moyens de la publicité ou par des déclarations de qualité bien souvent incontrôlables.

 

Des mélanges alimentaires peu lisibles.

 

L'alimentation industrielle pourrait ne pas être condamnable si elle remplissait sa mission qui est de mettre à la disposition de chacun une alimentation saine et contrôlable, conforme aux exigences de maintien de la santé. Malgré les progrès de l'étiquetage obligatoire, il reste difficile d'y voir clair dans la foule des ingrédients contenus dans les produits qui sortent des usines après transformation.

 

Trop de tout sans rapport avec la nutrition.

 

Que reprocher à tous ces produits?

 

D'abord de contenir une quantité d'ingrédients qui n'ont rien à voir avec la nutrition mais plutôt avec la conservation. Notamment trop de sel (ClNa), trop de sucres, trop d'aromes surajoutés qui sont tous là, le plus souvent, pour masquer l'extrême et affligeante médiocrité du produit et donc aider à la vente.

 

Ensuite, de ne pas être facilement "traçable" concernant l'origine des produits et des ingrédients surajoutés.

 

Le conseil du Dr gérard Pacaud.

 

Chaque diabétique de type 2 doit s'efforcer d'utiliser, pour son alimentation des produits frais et de bannir au maximum tous les produits de conserves. Seuls, les produits frais surgelés peuvent être consommés sans arrière pensée.

 

Ce chapitre a été mis à jour en janvier 2018.

 

Dérnière modification le 30/01/2018 à 00:13:54

efforcez-vous de consommer des aliments frais, le plus possible