Pour tout savoir sur de diabète de type 2

Diminuer la quantité de graisse viscérale

Pour le diabétique 2, plus le ventre est gros, plus le risque est grand.

L'indispensable.

 

La graisse viscérale est, pour le diabétique 2, un marqueur de risques cardio-vasculaire très "performant". Plus vous avez de graisses accumulée sous la ceinture, au niveau des organes abdominaux, estomac, duodénum, pancréas, foie, vésicule billiare, intestin grêle, plus vous avez de risques de développer des maladies du coeur et des vaisseaux.

L'ennemi, c'est d'abord la graisse viscérale, c'est aussi celle dont il est le plus difficile de se débarasser.

 

Graisse viscérale et graisse sous-cutanée.

 

Un simple coup d'oeil permet de s'apercevoir qu'il existe au moins deux types de répartition graisseuse chez l'être humain : une répartition sous-cutanée, fréquente chez la femme qui se lamente de sa "culotte de cheval" sur les fesses et sur les hanches mais aussi chez l'homme qui combat ses bourrelets abdominaux ou "poignées d'amour", et une répartition viscérale, souvent plus discrète, qui est à l'origine d'une bedaine plus ou moins importante dont l'arrondi ne rend pas fidèlement compte de l'importance de la colonisation graisseuse.

 

Cette dernière répartition viscérale correspond  à l'obésité abdominale ou obésité "androïde", ainsi appelée parce qu'elle est plus fréquente chez l'homme. On ne comprend pas bien les mécanismes à l'origine de ce dépot, en cet endroit particulier, au milieu des viscères abdominaux, autour de la veine porte. Mais on observe un lien avec certaines Hormones notamment le cortisol (l'hormone du stress) dont l'augmentation entraîne son accumulation. On observe aussi que celle-ci va de pair avec une baisse de la testostérone (hormone sexuelle mâle) et de l'hormone de croissance. Elle est également en relation avec le tabagisme, l'hypertension artérielle et certains troubles de la coagulation.

 

Attention au sommeil.

 

Des recherches récentes sur des groupes d'adultes jeunes ont montré que ceux qui dormaient moins de 5 heures par nuit avaient tendance à accumuler plus de graisse viscérale que ceux qui dormaient de 6 à 7 heures.

 

Impact de la graisse viscérale.

 

Elle agit certainement par l'intermédiaire de la veine porte. En effet, cette très grosse veine qui véhicule tous les nutriments en provenance de l'intestin grêle vers le foie, baigne littéralement dans la graisse viscérale.

Elle reçoit donc en grandes quantités des acides gras libres en provenance des Cellules graiseuses (adipocytes) qui vont se déverser, par le foie, dans le sang circulant. L'augmentation de la concentration de ces acides gras dans le sang est un facteur favorisant pour les maladies cardio-vasculaires.

 

Il faut aussi considérer que les Cellules graisseuses (les adipocytes) qui constituent cette graisse viscérale, représentent un véritable organe "Endocrine"  qui fabrique et sécrètent dans le sang différentes Hormones notamment des cytokines, l'interleukine-6, des oestrogènes et contribue aussi à augmenter la résistance à l'Insuline.

On voit que cette graisse viscérale ne nous veut pas beaucoup de bien et qu'il faut tout faire pour s'en débarasser.

 

Comment savoir ?

 

La simple prise du tour de taille suffit pour faire un diagnostic de quasi-certitude (Cf. "Le tour de taille") et commencer à mettre en oeuvre des actions persévérantes pour en diminuer l'impact voire l'éradiquer (la faire disparaître).

 

Comment s'en débarasser?

 

Ce sera beaucoup plus long que d'en faire le diagnostic ! Manger moins, manger mieux et faire de l'exercice physique sont les premiers conseils à respecter en rejetant tous les régimes miracles et encore plus les médicaments régulateurs de l'appétit qui ont tous des effets secondaires.

 

Pour vous concaincre de faire ces efforts, rappelez-vous que la bedaine fait partie du syndrome métabolique (Cf. "Comment devient-on diabétique 2?") qui fait le lit du diabète 2. 

 

Cet article a été relu  et  complété en novembre 2017.

Dérnière modification le 17/11/2017 à 23:56:39

un gros ventre c'est toujours à risques

un gros ventre doit toujours être un signe d'alerte concernant le diabète 2