Pour tout savoir sur de diabète de type 2

L'homme est omnivore, il peut manger de tout.

L'homme peut aujourd'hui choisir ses aliments : c'est un drame. L'industrie alimentaire lui présente beaucoup de pièges.

L'indispensable.

 

L'homme est omnivore.

 

Contrairement à la plupart des mammifères qui sont, soit végétariens (la vache, le mouton, l'éléphant), soit carnassiers (le lion, le chien, le loup), l'être humain est omnivore : il peut manger de tout (comme le porc). En clair, cela signifie que son organisme est apte à digérer et assimiler une grande majorité des autres êtres vivants sur terre, tous animaux et végétaux confondus, à l'exclusion de certains d'entre eux qui présentent une toxicité particulière. Dans la lutte pour la vie, c'est un avantage considérable.

 

Pendant des millions d'années, nos lointains ancêtres ont survécu en mangeant ce qu'ils trouvaient sur leur chemin, ce qu'ils chassaient à grand risque, ce qu'ils cueillaient, pêchaient ou recueillaient. Cette nourriture a longtemps été consommé crue. Depuis seulement quelques centaines de milliers d'années, l'homme maîtrise le feu.

Il y a seulement 10 000 ans, il a découvert et perfectionné la culture et l'élevage puis, beaucoup plus récemment, l'industrie.

L'homme n'a pas beaucoup changé mais les aliments d'aujourd'hui n'ont plus rien de commun avec ceux de nos ancêtres.

 

Les aliments aujourd'hui.

 

De quoi parle-t-on lorsqu'on utilise aujourd"hui le mot "aliment" ? Selon l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé),  " un aliment est une matière d'origine agricole ou industrielle dont la consommation sert d'abord à couvrir les besoins nutritionnels puis à maintenir l'individu dans l'état de santé au sens large du terme".

 

* Les grands groupes d'aliments de base.

 

On distingue plusieurs groupes d'aliments : les céréales (blé dur, froment maïs, orge, riz sarrazin...), les tubercules (pomme de terre, manioc, topinambour, patate...), les graines domestiques ( haricot, fèves lentille, petit pois, pois chiche), les graines industrielles et oléagineuses (arachide, colza, lin, olive, soja, tournesol...), les noix et amandes (amande, châtaigne, datte, noix,  noisette...),les légumes verts ( asperge, épinard, laitue, tomate, cresson, chou, courgette...), les épices et condiments (ail, oigon, céleri, coriandre, laurier, poivre...), les fruits( abricot, cerise,melon, orange, pêche, poire, pomme, prune, raisin...)les viandes (boeuf, mouton, porc, cheval dinde, lapin, poulet...), les poissons( anguille, bar, hareng, maquereau, sardine, saumon, thon...), les oeufs et laitages (oeufs des différentes volailles, fromages...).

Tous ces aliments sont constitués, en proportions variables, d'un mélange de molécules (Cf. "Atomes et molécules de la vie") qui appartiennent aux trois familles des sucres, des  corps gras et des protéines (Cf."La famille des sucres", "La  famille des corps gras", "La famille des protéines"). C'est l'équilibre des nutriments ("Cf. "Les nutriments") du même nom (sucre, corps gras et protéines ) que l'homme doit rechercher et choisir pour une bonne santé.

 

*Les aliments transformés.

 

L'industrie alimentaire va ajouter à la difficulté du choix en transformant ces aliments pour des raison de conservation, d'emballage et de transport, de gourmandise (adaptation à la demande) ou de lucre (recherche du simple profit avec création et stimulation de la demande). L'industrie a même créé des produits totalement artificiels comme les boissons gazeuses sucrées réputées "énergétiques".

 

*Information et étiquetage.

 

Les aliments industriels sont souvent des mélanges de plusieurs aliments de base. Dans les pays développés, il est obligatoire d'inscrire sur l'étiquette du produit, la composition en aliments et en nutriments, en poids et en pourcentage ainsi que le prix par portion et au kilo. Ces informations permettent, en théorie, de sélectionner les produits achetés en fonction des besoins alimentaires, mais trop de personnes ne savent pas lire correctement ces indications. 

 

L'avis du Dr Gérard Pacaud.

 

Rappelons d'emblée que tous les aliments contiennent des sucres, des corps gras et des protéines mais en proportions très variables de l'un à l'autre. Un diabétique 2 doit donc être particulièrement vigilant pour le choix des produits alimentaires qu'il achètera donc en fonction de leur composition. Ainsi la baguette de pain blanc qui contient une énorme proportion d'amidon déjà fragmenté et libère du Glucose très rapidement, est un mauvais aliment pour le diabétique 2.

 

Quelques conseils.

 

* Evitez d'acheter les produits "spéciaux pour diabétiques" vendues dans le commerce et notamment dans les magasins de diététique. Ils sont toujours chères et quasiment sans intérêt.

 

* Evitez d'achetez (et donc de consommer) toutes boissons alcoolisées. L'alcool est un sucre un peu spécial (!) qui apporte 7 Cal/gramme et ne convient pas du tout à l'alimentation du diabétique 2. Evitez aussi les plats préparés qui contiennent de l'alcool. Ne vous autorisez qu'un peu de bon vin (rouge de préférence), de temps en temps, en petite quantité.

 

*N'achetez jamais et ne consommer jamais toutes les boissons gazeuses type sodas. Ce sont pour nous, diabétiques 2, des poisons.

 

* Apprenez à lire les étiquettes des produits et à utiliser les tables de composition des aliments. Cela demande un effort mais assez vite vous  connaîtrez par coeur la composition de la plupart de vos aliments. Cela vous aidera grandement pour faire votre marché.

 

* Rappelez-vous que votre ration quotidienne doit comporter environ 50% de sucres (Cf."Les nutriments"). Vous choisirez alors de préférence des aliments contenant des sucres à index glucidique faible, notamment les féculents (Cf. "L'index glucidique").

 

* Rappelez-vous que les pommes de terre cuites libèrent beaucoup de Glucose libre ( à partir de l'amidon) dans l'estomac ce qui fait monter la glycémie très fortement. La pomme de terre n'est pas un très bon aliment pour le diabétique 2 et lorsqu'elles sont frites encore moins ( à cause de l'huile cuite qui les imprégne).

 

* Rappelez-vous que votre ration quotidienne doit comporter environ 35 à 40 % de corps gras. Peu à peu vous vous familiariserez avec les différents types d'acide gras et vous arriverez assez vite à équilibrer vos rations.

 

* Rappelez-vous que votre ration quotidienne doit comporter environ 12 à 15 % de protéines. Vous pouvez acheter tous les types de viandes et de poissons (en tenant compte de leur part de corps gras), consommer des oeufs et des fromages, en vous rappelant qu'un apport important de protéines le matin est souhaitable.

 

* Vous devez aussi consommer des légumes verts souvent et en quantité. Ils vous apportent beaucoup de micronutriments indispensables (Cf."Les micronutriments").

 

* Vous devez aussi consommer des fruits, source de sucres et de micronutriments mais vous devez contôler leur index glucidique; en effet, certains fruits apportent des quantités de sucre relativement importantes. Les jus de fruits frais sont recommandés pour les diabètiques 2.

 

* Eviter d'acheter et de consommer des confitures et du miel sauf en petites quantités, au risque de voir votre glycémie monter brutalement. Pour vous en convaincre, il suffit de mesurer votre glycémie avant une prise de confiture et 1 heure après...vous risquez d'être impressionné par le chiffre atteint !!

 

* Essayer de bannir toutes les pâtisseries. Elles sont toujours très sucrées et très rapidement assimilées ce qui se traduit toujours par une montée rapide de la glycémie. De même oubliez les bonbons, sucreries, chocolat et autres confiserie : vous en consommez toujours trop.

 

Un premier essai.

 

Vous retrouverez tous ces premiers conseils dans d'autres paragraphes du site, détaillés ou expliqués avec des exemples. Efforcez-vous de les respecter pendant 3 à 6 mois et comparer votre poids et votre régulation glycémique avant et après. Vous serez vite convaincu de leur intérêt.

 

Ce chapitre a été mis à jour en juillet 2013

 

Dérnière modification le 05/07/2013 à 08:29:30

un diabétique 2 qui a compris sa maladie doit simplement faire preuve de bon sens pour s'alimenter