Pour tout savoir sur de diabète de type 2

Fumer est toujours nocif pour le diabètique 2.

Le tabac est un poison. Fumer ne présente que des inconvénients pour la santé.

L'indispensable.

 

Le tabac est un poison.

 

Le tabac contient deux sortes de poisons : les goudrons et la nicotine.

Les goudrons se déposent d'abord au nuveau des alvéoles pulmonaires, provoquent une diminution de la capacité respiratoire avec bronchite chronique et augmentent considérablement le risque de cancer du poumon. Mais leurs méfaits ne s'arrêtent pas là car ils passent en partie dans le sang et sont donc distribués à tous les organes et à toutes les Cellules du corps.

La nicotine n'est responsable que de l'accoutumance mais c'est un point crucial puisqu'elle nous pousse à entretenir l'intoxication.

 

Le tabac est apparu récemment comme facteur de risque dans le diabète 2. On pouvait s'y attendre dans la mesure ou le tabagisme est depuis longtemps connu comme faisant le lit de l'athérosclérose. Le diabète 2, pour sa part, s'attaquant à tout le système artériel,  il ne faut pas être grand clerc pour imaginer la complémentarité pathogène !

De fait, des chiffres récents rapportés par l'équipe suisse de Pr Carole Willi de l'Université de Lausanne, montrent bien ce lien à partir d'un méta-analyse regroupant 25 publications sur le sujet.

 

Le risque pour un fumeur moyen de développer un diabète 2 est supérieur de 44% au risque d'un non fumeur. Il atteint 61% chez un fumeur de plus de 20 cigarettes par jour.

Selon les auteurs, la fumée de tabac provoquerait l'apparition d'une résistance à l'Insuline (Cf. "Insulinorésistance et syndrome métabolique"). De plus, ils constatent que l'hygiène de vie des fumeurs est moins bonne que celle des non fumeurs : ils sont plus sédentaires, mangent plus de gras et plus sucré et consomment plus d'alcool.

On peut enfin mesurer que la fumée de tabac fait monter le dosage de l'HbA1c./strong>, augmente les besoins en Insuline en réduisant ses effets, augmente le risque d'athérosclérose donc celui de rétinopathie et de néphropathie.

 

Avis et conseils du Dr Gérard Pacaud.

 

Je milite, depuis que je suis médecin, contre le tabagisme.

Cette donnée récente de l'implication du tabac dans le déterminisme d'un diabète 2 ne m'a donc pas étonné. Elle ne fait que confirmer des dizaines d'années d'observation de ses méfaits.

 

En  résumé : si vous êtes fumeur, essayez par tous les moyens possibles de vous libérer de cette drogue. Il n'est jamais trop tard pour le faire et vous en tirerez toujours un immense bénéfice...même si, momentanément, cela passe par la prise de quelques kilos.

Comment faire?

 

Le premier point sur lequel il faut insister est celui de la volonté. Vous n'arrêterez de fumer que si vous arrivez à vous convaincre que cette habitude est un acte destructeur pour votre équilibre de vie et si vous mobilisez les forces de votre volonté pour appliquer différents plans d'aide au sevrage.

Le deuxième point. Il existe de nombreuses méthodes pour vous aider. Il existe aussi des consultations spécialisées dans les hôpitaux. Il faut avoir  recours à tous les moyens dès que vous avez fermement décidé de vous arrêter. Rappelez-vous que la psychothérapie et la médiatation peuvent aussi être très utiles.

Le troisième point. Vous devez choisir pour le sevrage une période calme de votre vie. Les vacances peuvent ainsi être un moment très favorable.

Pendant cette période, il est préférable de ne pas absorber de boissons alcoolisées qui poussent aux tabagisme. Vous devez vous obligez à boire abondamment, de l'eau de préférence, pour éliminer vos produits toxiques. Vous devez aussi éviter de prendre des mets trop épicés. Enfin il est recommandé d'absorber beaucoup de vitamine C sous frome de fruits et jus de fruit naturels.

Le quatrième point. Rappelez-vous aussi que les médecines alternatives comme l'acuponcture, l'homéopathie et l'oligothérapie peuvent être précieuses pour vous accompagner pendant cette période de sevrage.


Dérnière modification le 11/01/2013 à 14:23:59

le tabac est une calamité

le tabac est une calamité