Pour tout savoir sur de diabète de type 2

La dépression est un obstacle à la prise en charge.

Le diabète 2 fait le lit de la dépression.

L'indispensable.

 

Les troubles dépressifs sont 2 à 3 fois plus fréquents chez les diabétiques 2 que dans la population générale. Prendre en charge votre diabète 2, c'est donc savoir aussi dépister les signes de dépression en demandant, si nécessaire, à votre entourage de vous aider dans cette tâche et en parlant à votre médecin.

 

Une vraie complication.

 

La dépression est une vraie complication du diabète 2. Malheureusement, peu de médecins s'en préoccupent (souvent par manque de temps) et, pour sa part, le patient ne pense pas  toujours à créer un lien entre son manque d'entrain, son peu de goût pour l'action, son manque d'appétit sexuel et sa maladie. On peut cependant dire que c'est une des premières complications à se manifester mais elle attire peu l'attention car elle s'exprime à très bas bruit et il est habituel d'évoquer les difficultés de la vie actuelle, notamment professionnelle, ou "la crise" pour expliquer les changements de comportements.

Rappelez-vous que le symptôme-clé qui fait penser à la dépression est l'absence d'intérêt et de plaisir dans la plupart des activités journalières. On appelle cela l'anhédonie ! Laissez votre entourage vous aider à porter le diagnostic.

 

L'avis du Dr Gérard Pacaud.

 

Je pense qu'a partir de 40 ans, un patient qui consulte pour des signes de dépression doit faire l'objet d'un dépistage du diabète par la mesure de deux glycémies à jeun à 15 jours d'intervalle (Cf. "Le diagnostic du diabète 2"). Il ne faut pas oublier que le diabète 2 est la maladie de l'énergie (Cf. "Le diabète 2, une maladie de l'énergie"). Toute baisse du niveau énergétique entraîne des symptômes qui évoquent un début de dépression : manque d'entrain au travail, troubles de l'humeur, manque de plaisir dans toutes les activités, irritabilité, baisse de l'attention pour les enfants, la famille en général, autodépréciation ("ça ne sert à rien", "je ne suis bon à rien", "je suis dépassé"), crises de tristesse, troubles du fonctionnement sexuel, baisse de la libido (désir), troubles de l'érection chez l'homme, plaintes douloureuses.

 

Rappelez-vous que prendre en charge sérieusement et traiter correctement un diabète 2 peut suffire à faire disparaîtres ces signes de dépression.

 

Ce chapitre a été mis à jour en janvier 2013.

 

Dérnière modification le 27/01/2013 à 19:57:06

pour la dépression, faites vous aider