Pour tout savoir sur de diabète de type 2

Les sucres sont d'abord une source d'énergie.

Les sucres sont indispensables aux diabétiques mais il faut choisir les sucres lents.

Pour tout savoir.

 

Les sucres.

 

Les sucres sont appelés "Saccharides" par les chimistes . On les appelait autrefois "Hydrates de carbone", dénomination encore souvent utilisée dans les revues et les livres de vulgarisation. J'utiliserai plus volontiers le terme "sucre". Les molécules de sucre sont constituées exclusivement d'atomes de carbone, d'hydrogènes et d'oxygène. (Cf. "Atomes et molécules"). Elles forment une des trois grandes familles des molécule de la vie et peuvent être simples ou complexes selon leur taille. Avec l'eau, les graisses et les protéines, les sucres sont les constituants de la plus grande partie des organismes vivants animaux et végétaux. Ils vont donc obligatoirement intervenir dans notre alimentation puisque les êtres vivants se mangent entre eux pour survivre.

 

Vous devez noter dès maintenant que les sucres  doivent représenter environ la moitié (50%) de notre alimentation. Ceci est vrai également pour les diabétiques de type 2. Mais ceux-ci devront choisir au mieux leurs sources de sucres avec pour objectif le maintien d'une glycémie dans les limites acceptables (Cf. "D'abord le Glucose" et "l'index glycémique").

 

Une grande famille.

 

Les sucres se déclinent en un nombre considérable de molécules différentes.

 

Sucres simples.

 

Il existe de nombreux sucres simples, les "monosaccharides" des chimistes, comme le Glucose, le fructose, le galactose qui peuvent aussi être les "briques" constitutives de molécules plus grandes nommées "disaccharides" lorsqu'elles associent deux sucres simples et "polysaccharides" lorsqu'elles en associent plus de deux.

Ainsi, le sucre blanc en morceau ou en poudre, produit de la betterave ou de la canne à sucre, que vous utilisez très souvent dans votre café ou votre thé, est du saccharose formé de l'assemblage de deux molécules de sucres simples : le Glucose et le galactose. De même, le lactose (sucre du lait) est l'assemblage du Glucose et du fructose.

 

La plupart de ces sucres simples sont d'introduction très récente dans l'alimentation humaine. Bien que les écrits de l'Antiquité révèlent que des produits sucrés, extraits d'une sorte de roseau, étaient connus au moins trois siècles avant JC (Cf. "L'histoire du sucre"), le sucre blanc disponible en quantité et à très bon marché n'existe réellement que depuis  environ un siècle. De même, nos ancêtres, même récemment, ne buvaient pas de jus de fruits ou des boissons gazeuses enrichis en sucre. Aujourd'hui, les magasins d'alimentation regorgent de desserts, de confitures, de boissons, de biscuits qui contiennent des quantités énormes de ces sucres raffinés très rapidement assimilable (trop rapidement!) par notre organisme. Nous verrons que, du fait de notre génétique, ces changements très importants dans notre mode d'alimentation ont une facheuse tendance à favoriser la survenue du diabète 2 (Cf.Le gène d'épargne).

 

Sucres complexes.

 

Lorsqu'un grand nombre de molécules de Glucose s'associent, on obtient des chaînes de Glucose (des "polysaccharides") de formes différentes comme l'amidon, le glycogène, la cellulose ou la chitine

L'amidon est la forme de stockage du Glucose chez les plantes. L'homme peut digérer l'amidon en libérant les molécules de Glucose qui le constituent. Donc, chaque fois qu'il mange certaines plantes, il absorbe de l'amidon en quantités variables qui lui sert de source de Glucose donc de source d'énergie.

Le glycogène est la forme de stockage du Glucose chez les animaux (donc chez l'homme dans son foie notamment). L'homme peut digérer le glycogène en libérant les molécules de Glucose qui le constituent. Donc chaque fois qu'il mange de la viande animal, il absorbe du glycogène en quantités  variables qui lui sert de source de Glucose donc de source d'énergie.

La cellulose est une autre longue chaîne de molécules de Glucose. Elle constitue la paroi protectrice  des Cellules de la grand majorité des végétaux. L'homme ne peut pas digérer la cellulose (mais les herbivore comme la vache le peuvent).

La chitine est une autre longue chaîne de molécules de Glucose. C'est une des formes d'utilisation du Glucose par les insectes pour fabriquer leur carapace qui est leur squelette externe. L'homme ne peut pas digérer la chitine.

Les Fibres.alimentaires chaudement recommandées par tous les nutritionistes, sont également des sucres complexes que l'homme ne peut pas digérer mais qui aident au transit intestinal (Cf."L'intérêt des Fibres.alimentaires"). Elle contribuent à une meilleure régulation de la glycémie.

 

Source d'énergie.

 

Nous l'avons vu précédemment (Cf. "D'abord le Glucose") et je le détaillerai plus loin (Cf. Glucose, notre source d'énergie"), un grand nombre de sucres, même parmi les plus complexes, sont dégradés dans l'estomac et le duodénum en Glucoseprincipale source d'énergie disponible pour toutes nos Cellules. Le diabète 2 est donc bien une maladie globale de l'énergie. Cependant, certains sucres complexes ne sont pas des réserves énergétiques.

 

Eléments de structure.

 

Dans le monde vivant y compris chez l'homme, de nombreux sucres complexes jouent un rôle essentiel de structure. C'est le cas de la cellulose des plantes, de la chitine des insectes, de la paroi des bactéries et des muccopolysaccharides, du tissu conjonctif chez l'homme.

 

Récepteurs de communication.

 

Il faut enfin décrire un rôle capital dévolu à certains sucres complexes : à l'instar de petits radars qui seraient en même temps des capteurs, ils interviennent dans la communication entre les Cellules. Ainsi ils participent à la possibilité pour une substance, souvent une hormone ou une molécule du même type, soit de se fixer sur la Cellule, soit d'y pénétrer pour en modifier l'activité (Cf. "La Cellule, unité de vie"). Pour cela, ils ont la capacité de former une couche appelée glycocalix à la surface des Cellules animales et de constituer ainsi des sites d'accrochage sélectifs pour ces molécules messagers qui peuvent ainsi accomplir leur travail au bon endroit et au bon moment.

 

Ce chapitre a été relu et mis à jour en novembre 2017.

Dérnière modification le 17/11/2017 à 23:43:07

Les diabétiques doivent choisir leurs sucres