Pour tout savoir sur de diabète de type 2

La centrale énergétique

Le diabète prive notre centrale énergétique, la mitochondrie, de son carburant, le glucose.

Ne jamais oublier.

 

Les Mitochondries, organites majeures de nos Cellules, produisent notre énergie.

Elles ne peuvent le faire qu'à partir du Glucose.

La privation d'aliment nous prive de Glucose et mène à la mort.

Dans la Mitochondrie, le Glucose est fractionné et libère de l'énergie.

Cette énergie est stockée.

La diabète 2 représente une défaillance de ces systèmes.

C'est donc bien une maladie de l'énergie.

 

 

Pour mieux comprendre.

 

La Mitochondrie.

 

La Mitochondrie est un des organites majeurs,  essentielle à la vie de la Cellule.  Le mot organite étant, pour la Cellule, l'équivalent du mot organe pour le corps (cf. "La Cellule, l'unité de vie"). Ainsi, de même que le coeur est un organe majeur du corps, la Mitochondrie est un organite majeur de la Cellule.

Chacune de nos Cellules comptent plusieurs centaines, parfois plusieurs milliers de Mitochondries.

 

Les Mitochondries assurent pour les Cellules le rôle que les centrales électronucléaires ou les autres centrales électriques assurent pour notre pays : elles produisent l'énergie nécessaire à toutes les activités. Dans les centrales nucléaires, la source d'énergie est l'uranium, dans d'autres centrales électriques, la sources d'énergie peut être le charbon, le gaz, une chute d'eau ou les mouvements de la marée. Dans les Mitochondries, la source d'énergie est un sucre simple, le Glucose, apporté par l'alimentation ou par la dégradation des réserves du corps (graisses et glycogène).

 

De même que les centrales nucléaires ne peuvent fonctionner qu'avec l'uranium, la centrale énergétique cellulaire appelée Mitochondrie ne peut fonctionner qu'avec le Glucose.

 

C'est dire l'importance capitale du Glucose pour la survie de chaque Cellule et donc pour celle de notre organisme contitué de 1014 Cellules (cent mille milliards).

On comprend alors que la privation totale d'alimentation donc de Glucose pendant quelques dizaines de jours entraîne la mort d'un être humain par manque d'énergie à l'image de l'économie d'un pays qui dépérit si sa production d'électricité s'arrête. 

 

Pour tout savoir.

 

L'énergie issue du Glucose.

 

La Mitochondrie, notre mini centrale énergétique a la capacité d'extraire l'énergie à partir des molécules de Glucose et brisant les liens qui relient les différents atomes de cette molécule (Cf. "Jouer au petit chimiste").

Le Glucose est une molécule simple dont la formule s'écrit C6H12O6 .

Dans la Mitochondrie, cette molécule qui compte 6 atomes de carbone, 12 atomes d'hydrogène et 6 atomes d'oxygènes est transformée grâce à l'action de l'oxygène apporté par nos poumons et notre sang en 6 molécules de dioxyde de carbone appelé aussi gaz carbonique ( CO2 ) et 6 molécules d'eau (H2O). Les chimistes appellent cette réaction, une oxydation et l'écrivent :

 

C6H12O6  et  6O2    donne  6  CO2 et  6 H2O

 

Cette transformation d'une molécule en deux morceaux de molécule, a nécessité la cassure de liens très forts qui unissaient les atomes de carbone, d'hydrogène et d'oxygène entre eux. Ces liens sont des liens énergétiques. Leur cassure libère donc  "l'énergie de liaison" (les chimistes l'appellent "énergie covalente") qui devient disponible pour la Cellule.

Ce qu'on peut traduire, en langage courant : chaque fois qu'une molécule de Glucose entre dans une de nos Cellules, elle est  dirigée vers la centrale énergétique appelée Mitochondrie qui la transforme, sous l'action de 6 molécules d'oxygène en 6 molécules de dioxyde de carbone (anciennement gaz carbonique) et 6 molécules d'eau. Au cours de cette transformation, de "l'énergie dite de liaison" est récupérée pour les besoins de la Cellule.

Les molécules de dioxyde de carbone et d'eau produites sont ensuite rejetées dans l'atmosphère par nos poumons à chaque expiration.

 

Le stockage de l'énergie.

 

L'énergie libérée peut être aussitôt utilisée mais, le plus souvent, elle est emmagasinée et stockée sous forme d'une autre molécule appelée ATP (Adénosine TriPhosphate).Cette molécule, a l'étonnante propriété de condenser l'énergie au niveau des liaisons entre les atomes de phosphore (P).

A cet égard, les Mitochondries sont beaucoup plus performantes que nos centrales électriques qui savent très mal stocker l'électricité produite. Leur rendement énergétique est excellent.

La molécule d'ATP stockée sera, à son tour, brisée pour libérer l'énergie qu'elle contient, lorsque nos Cellules en auront besoin. Cependant, ce stock est relativement faible et, à l'occasion d'un gros effort, la Mitochondrie se remet en marche pour fabriquer de nouvelles molécules d'ATP.

 

Entrainement physique et Mitochondries.

 

J'insisterai plus loin sur la nécessité, pour prendre en charge son diabète 2, de lutter contre la sédentarité sous toutes ses formes. En effet, pour les épidémiologistes, cette maladie est certainement liée à la perte d'activité physique intervenue du fait des développements de la civilisation qui évitent les efforts. Cette opinion est confirmée par une constation biologique : le nombre de Mitochondries dans les Cellules augmente avec la reprise de l'activité physique. Plus vous bouger et plus vos Cellules fabriquent de Mitochondries pour répondre à la demande énergétique.

 

Confirmation : le diabète est bien la maladie de l'énergie.

 

En rendant difficile l'entrée du Glucose dans la Cellule par la perturbation des mécanismes qui assurent la régulation de cet approvisionnement, le diabète est bien une Maladie chronique qui touche ce que nous avons de plus précieux : la production de notre énergie.

 

Ce chapitre a été relu et mis à jour en janvier 2014.

Dérnière modification le 17/01/2014 à 09:17:59

la maladie de l'énergie