Pour tout savoir sur de diabète de type 2

Le rôle essentiel du glucose.

Prendre en charge son diabète, c'est chercher, avec acharnement, à maintenir sa glycémie "normale".

Ne jamais oublier.

 

Le Glucose est la clé de voûte d'une maladie complexe.

Il est la source d'énergie principale pour chacune de nos Cellules.

La glycémie à jeun doit varier entre 0,70g/l et 1,26g/l le matin à jeun.

L'Insuline est une hormone très importante dans la régulation de la glycémie.

le Glucose en excès est toxique pour toutes les artères.

 

L'indispensable.

 

Le Glucose, clé de voûte.

 

Le diabète est une maladie caractérisée par une augmentation chronique de la quantité de Glucose (un sucre) (Cf. "La famille des sucres") circulant dans le sang.

 

Cette quantité de Glucose, appelée glycémie, a le plus souvent, pour valeur,  0,70 à 0,90 g/l (gramme par litre) chez une personne normale en bonne santé, le matin à jeun. Au même moment, elle dépasse 1,26 g/l chez une personne diabétique. On parle alors d'hyperglycémie

Cette hyperglycémie n'est pas due au Glucose lui-même mais à une défaillance des systèmes qui assurent la régulation de son utilisation par notre organisme et notamment à une hormone: l'Insuline (Cf "L'Insuline, une hormone, un régulateur").

 

Le Glucose est toxique.

 

Cette augmentation de la glycémie, lorsqu'elle dure pendant des mois et des années, a de lourdes conséquences: elle entraîne des désordres graves dans l'ensemble de notre corps. En effet, le Glucose qui est indispensable à notre vie puisqu'il est la principale source d'énergie (Cf. "Glucose, notre source d'énergie") de nos Cellules, ne doit pas rester dans le sang à trop forte concentration au risque d'être toxique pour les artères qui le véhiculent.

Pour un bon équilibre général, la glycémie doit rester stable entre 0,70 et 1,50 g/l durant les 24 heures de la journée. Les variations de la glycémie en dehors de ces limites sont vraiment nocives pour notre santé.

Vous devez donc retenir le rôle essentiel du Glucose, sa toxicité potentiel, mais aussi,  dès maintenant, que la maladie diabétique ne peut pas se résumer au rôle de ce sucre. Nous verrons progressivement, dans les différents chapitres de ce site, que d'autres participants sont impliqués.

 

Un objectif, une glycémie normale.

 

Il reste que l'objectif premier et permanent dans la prise en charge du diabète, sera de rétablir une glycémie normale dans les limites indiquées, en intervenant à la fois sur l'hygiène de vie, l'alimentation et les systèmes de régulation par l'utilisation de médicaments.

Vous vous assurerez que cet objectif est atteint par la mesure de la glycémie. Vous remarquerez alors que sur les résultats d'analyses pratiquées par le laboratoire, les unités qui évaluent la glycémie sont de deux sortes. Il s'agit soit de "gramme par litre" (g/l), soit de "millimole par litre" (mmol/l). Ainsi, 0,70 g/l équivaut à 3,88 mmol/l; 0,90g/l équivaut à 5 mmol/l; 1,26 g/l équivaut à 7 mmol/l. Vous trouverez la justification de ces deux systèmes de mesure et le moyen de passer facilement de l'un à l'autre dans un chapitre ci-dessous (Cf. "Equivalence gramme/litre et millimole/litre).

 

Pour mieux comprendre.

 

Le Glucose est un un produit rare dans la nature.

 

Le Glucose est un sucre simple, une petite molécule (Cf. "Atomes et molécules") qui est très peu présente sous cette forme simple, dans notre alimentation. Celle-ci nous apporte pourtant beaucoup de sucres simples et complexes (Cf."La famille des sucres" et "Glucose, notre source d'énergie") mais sous des formes qui nécessitent une transformation dans notre système digestif pour libérer des molécules de Glucose.

 

Le Glucose à partir de l'amidon. 

 

L'amidon, formé d'une chaîne de très nombreuses molécules de Glucose,    attachées les unes aux autres, est un sucre complexe qui nous sert de "source" de Glucose.  Il se trouve dans toutes les farines, dans tous les pains, dans les pâtes alimentaires, dans le riz, dans les pommes de terre, dans tous les féculents, dans les haricots secs, dans les lentilles, les pois chiches, les pois cassés...Cet amidon est donc transformé par la digestion en une multitude de molécules de Glucose

 

L'amidon n'est pas un cas isolé. Vous devez retenir que notre appareil digestif est capable de produire, à partir de notre alimentation, une grosse quantité de molécules de Glucose nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme à partir de beaucoup de molécules différentes. Non seulement il en est capable mais il doit impérativement le faire car c'est le  principal moyen qu'il a pour produire l'énergie nécessaire à notre vie à partir des sucres. Notons que l'autre source d'énergie pour nos Cellules est constituée par les acides gras.

 

Gérer la régulation du Glucose.

 

Cependant, pour les diabétiques 2 que nous sommes, les difficultés commencent précisément là, car notre organisme déréglé ne sait plus gérer correctement la production et la distribution de cet afflux de molécules de Glucose.

Ce chapitre a été relu et mis à jour en novembre 2017.

Dérnière modification le 17/11/2017 à 23:41:08

le glucose, notre meilleure source d'énergie, est toxique !